Coupe du Monde à Val d’Isère

Du 25 au 29 Juillet avait lieu la Coupe du Monde à Val d’Isère. Trois de nos coureurs étaient sélectionnés par l’équipe de France : Marine Eon, Yohann Lebarillier et Romain Cléret.
Ils parlent de leur course :
[flickr id= »7873711140″ thumbnail= »medium » overlay= »true » size= »medium » group= » » align= »center »]
Marine Eon :
20ème place lors de cette deuxième participation en coupe du monde (après celle d’Houffalize en 2009), la première en U23. J’espérais mieux de cette course, mais j’ai souffert durant les 4 tours. Après un départ catastrophique où j’ai du pratiquement mettre pied à terre à cause d’un écart d’une concurrente, je fournis un gros effort pour revenir sur le gros du peloton. Mais à 1900m d’altitude, cela ne pardonne pas. Je me suis mise dans le rouge directement et j’ai mis 2 tours à récupérer avant de retrouver des sensations correctes. Les écarts étant déjà importants, j’ai essayé de remonter le plus possible.
Le niveau mondial est très relevé. Il est difficile d’avoir des repères sur ce genre d’épreuve en ne courant qu’une seule fois à ce niveau. Mais courir une coupe du monde en France reste quelque chose de grandiose ! J’espère avoir l’occasion de renouveler cette participation l’an prochain pour ma dernière année espoir.
Yohann Lebarillier :
De retour de la coupe du monde de val d’isere 🙂 bilan mitigé ^^ gros cafouillage de la part des commissaires UCI qui ont donné le depart alors qu’une trentaine de mecs etaient encore dans le box d’appel ( j’en faisais malheureusement parti…) donc du coup je pars 30sec derriere tout le monde ! je ratrape le dernier du « peloton » au bout de 1,5km et là gros bouchon donc la moitier du premier tour à pied… je remonte tant bien que mal à la 46eme place ! un peu deçu du deroulement de la course car je pense que le top 30 était jouable si j’étais parti avec tout le monde mais content quand meme pour une premiere coupe du monde !
Romain Cléret :
Pour ma part la course ne c’est pas déroulée comme je l’aurai voulu.
Mal échauffé à cause de la pluie, un premier tour pas dans l’allure.
Au second tours les sensations étaitent meilleures.
j’ai commencé a reprendre des places. Certain coureurs on accusé le coup du départ et commençais a baissé l’allure surtout dans le 3ème tours.
Après ma patte de dérailleur a tordu et ma chaîne c’est coincée entre la cassette et les rayons à la fin du 4ème tours.
Obligé de finir a pied…
[flickrset id= »72157631273667560″ thumbnail= »thumbnail » photos= » » overlay= »true » size= »medium »]



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre